© 2016

A fleur de peau - article paru dans "Le journal de Lucie"

February 17, 2017

Un eczéma, une allergie ou un psoriasis ne sont pas des maladies dont on se débarrasse facilement, du moins de manière durable. Et si on tentait une approche psycho-corporelle comme la Santé Par le Toucher ? Par Sabrina Faetanini

 

 

Reconnue pour aider le corps et l’esprit à retrouver un juste équilibre, la Santé Par le Toucher, aussi appelée Kinésiologie Comportementale, demeure en dépit de son nom, très éloignée du massage. Efficace contre les maladies de peau, l’anxiété, le stress, les problèmes digestifs, les céphalées, les phobies et le mal de dos, elle est complémentaire à la psychothérapie et permet d’identifier les origines de troubles physiques, psychologiques ou émotionnels. Comme l’indique Julie Marcombes, spécialiste de la Santé Par le Toucher, installée à Préverenges et à la DermaClinic de Lausanne (VD) : « Sous un psoriasis ou un eczéma se cache souvent un traumatisme non exprimé ou un événement mal vécu, que la Santé par Le Toucher peut définir et corriger. »

 

Cette approche holistique qui fut développée dans les années 70, aux Etats-Unis par John Thie, créateur du système Touch for Health®, repose sur un concept simple : la tonicité de nos muscles indique ou non si les différents flux d’énergie traversent notre organisme de manière harmonieuse. Et, lorsqu’on se penche sur la question, on réalise vite que de nombreux muscles semblent moins toniques que d’autres. La thérapie s’attache donc à la la corrélation qui existe entre notre posture et notre état général de santé. Un port de tête, une position des pieds ou un dos vouté racontent déjà une grande partie de notre histoire. S’inspirant de la Médecine Chinoise, la SPT s’appuie également sur le principe des cinq éléments (Feu, Terre, Métal, Eau, Bois). Elle requiert une connaissance approfondie de l’anatomie et des flux énergétiques qui parcourent notre être. Dès la première séance, son principal outil, le test musculaire établit une sorte de dialogue avec le corps.

 

« Cette méthode commence à faire ses preuves sur les maladies de peau qui au départ proviennent d’une chute du système immunitaire installée. Cette chute déclenche un état inflammatoire général. Toutefois, cette défaillance de l’immunité peut provenir d’un choc ou d’un traumatisme passé, que nous appelons la blessure initiale. Cet événement peut se cacher au coeur des cellules, parfois pendant des années. Puis, un jour un autre événement vient réveiller cette première blessure qui alors s’exprime », explique la thérapeute.

 

Une maladie de peau indique également que le foie et les reins ne réalisent pas pleinement leur travail d’évacuation des toxines qui alors choisissent d’emprunter une autre voie, la peau. Julie Marcombes associe des conseils nutritionnels à ses séances et peut également faire appel à une autre de ses spécialités, l’Hypnose Ericksonnienne. « Puisque les organes d’élimination sont défaillants, l’alimentation est essentielle, et souvent il y a des aliments à proscrire, d’autres à privilégier. Qui plus est, avec l’hypnose Eriksonnienne, le patient parvient à un état de conscience modifié ou élargi, ce qui lui donne une profonde connaissance de lui-même et de ses réactions. Autant d’informations capitales pour aller vers la guérison, » précise-t-elle.

 

Pour en savoir plus

  • La santé par le toucher, de John et Matthew Thie

  • Manuel pratique de Kinésiologie, de Jean-Claude Guyard

  • Société Suisse de Dermatologie et Vénéréologie : http://www.derma.ch/fr/

  • Julie Marcombes, thérapeute agrée ASCA : http://www.jmtherapies.com

  • DermaClinic de Lausanne (VD): http://www.dermacliniclausanne.ch

 

Article paru sur le site "Le journal de Lucie" 

Please reload

Posts à l'affiche

Addiction et spiritualité: le 19 juin à la Longeraie à Morges

June 8, 2018

1/4
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square